Vous êtes ici : Hugues Lenoir » Accueil » L’avenir d’une illusion

L’avenir d’une illusion

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

L’avenir d’une illusion (1)

 

Dans son dernier livre J.-M. Traimond s’attaque en brave qu’il est, à un monstre sacré, à savoir : la religion et à son historique fabrication. Ainsi donc Comment fabriquer une religion décortique tous les mécanismes endogènes et exogènes qui donnent naissance au cortège d’insultes à l’intelligence que véhicule depuis des lustres le fait religieux qui, comme le négoce, vise « à capter l’action du plus grand nombre » et à assoupir les pulsions d’émancipation. L’auteur revient sur les causes multiples des religions et tout d’abord sur le besoin de croyance de certains qui de facto selon R. Sauvayre est « un état psychologique dans lequel se trouve un sujet qui donne son assentiment à une proposition dont le statut épistémique est incertain ou seulement probable » voire totalement hors de raison.

Comme on le sait depuis longtemps « c’est la peur qui, la première fit les dieux dans le monde » et en particulier la peur de la mort et en conséquence la recherche frénétique et illusoire de l’immortalité ou du contact avec les disparus car « le messager des morts est le maître des vivants ». En bref, pour ses fabricants « dieu à l’avantage de fournir une solution à tout ce qui semble n’avoir pas de solution ». L’auteur s’applique à démonter toutes les insidieux mécanismes et mythes de création véhiculés par les religions qui servent « à justifier les normes sociales et les principes de soumission à l’autorité religieuse d’abord, séculière ensuite.

Au reste comme le souligne l’auteur « sans exception, les religions refusent l’égalité » ce qui les rend absolument incompatibles avec les valeurs libertaires. Cerise sur le catho, pardon sur le gâteau, ne jamais oublier que : « état et religion se renforcent l’un l’autre. La religion accorde la caution du ciel au monopole de la violence légitime ».

En bref, au travers ce petit manuel à l’usage des fabricants de religions, Traimond dévoile la totalité la mécanique sur lesquels se fondent de multiples et millénaires manipulations/aliénations.

Une belle démonstration de l’inexistence de dieu qui vient à point dans un siècle qu’un voleur de statue, Malraux, prédisait comme religieux. Un livre qui vient à point pour les libertaires qui ont un peu délaissé, croyant le combat gagné, la propagande antithéiste. Un livre bienvenu qui dépasse par sa finesse, les vieillissantes 12 preuves de l’inexistence de dieu de Sébastien Faure.

  1. Clin d’œil à Sigmund.

Traimond J.-M., 2022, Comment fabriquer une religion, Lyon, ACL.

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail