Vous êtes ici : Hugues Lenoir » Accueil » Instruire le peuple, émanciper les travailleurs

Instruire le peuple, émanciper les travailleurs

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Instruire le peuple, émanciper les travailleurs

Il s’agit là d’un ouvrage collectif, résultat d’un colloque tenu en 2019 sous l’égide de la Société Pierre-Joseph Proudhon. Ouvrage dont le titre reflète l’importance que pris l’éducation dans le processus d’émancipation socialiste qu’ils soient autoritaires ou libertaires. Ainsi Instruire le peuple, émanciper les travailleurs (1) sans prétendre à l’exhaustivité des sources, brosse un tableau général de cette volonté partagée de faire de l’éducation un levier de la transformation sociale. Tous les « éducateurs socialistes » s’accordent bien avant les lois Ferry de 1881 sur l’importance d’une école laïque mais le débat reste ouvert sur sa gratuité et son obligation. Quant à l’école mutuelle importée d’Angleterre après 1815, elle est vite perçue par les dominants religieux et économiques, souhaitant une éducation à minima, comme potentiellement productrice d’idées subversives et de facto marginalisée par les puissants avant de disparaître. Un long article consacré à l’éducation chez Proudhon rappelle son souhait d’une pédagogie intégrale et d’une « société où tout le monde sera[it] à la fois homme de main et homme de tête ». Article auquel fait suite une intéressante approche du rôle émancipateur, bien que limité, des bibliothèques au cœur des Bourses du travail malgré les difficultés de création et de gestion des celles-ci. Deux contributions sont consacrées à d’autres figures d’éducateurs et à leurs propositions d’éducation du peuple comme « l’éducation sociale » du solidariste L. Bourgeois ou plus connus comme la pédagogie des opprimées de P. Freire.

Pour clore l’ouvrage, trois annexes éclairantes sur l’éducation et l’école-atelier chez Proudhon, en particulier la reprise d’un texte de Pierre Ansart qui souligne que, pour le philosophe bisontin : « l’enseignement démocratique assurant la démocratie intellectuelle des intelligences est […] la condition nécessaire de l’émancipation ». Il ajoute que selon Proudhon tout : « projet révolutionnaire doit comporter un projet éducatif cohérent et une critique résolue du système éducatif existant ». En bref, des actes qui ouvrent quelques perspectives, certes restreintes, sur la capacité des sociétés et de ses acteurs à organiser l’action directe et à l’autogestion éducative.

 

1 – Société P.-J. Proudhon, 2021, Instruire le peuple, émanciper les travailleurs, Théories et pratiques des socialistes et des anarchistes du XIXe siècle, Lyon, ACL. A Publico

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés.